«Il n’y a aucun endroit dans le monde où les esclaves ne continuent pas à travailler et suer, à construire et souffrir» Kevin Bales

La liberté personnelle  est inviolable 

Constitution de la République Italienne (Art. 13), 1947

numero_antitratta_orig

Qu’est-ce que vous pouvez faire?

S

i vous connaissez quelqu’un/une qui se trouve en danger ou qui vous pensez pourrait être victime de traite d’êtres humaines ou d’exploitation, vous pouvez appeler le numéro vert gratuit 800 290 290 pour signaler la situation et recevoir des infos.

Thématiques

La traite

L

a traite d’êtres humains est une grave violation des droits humains qui se traduit dans la marchandisation de l’individu et dans la suppression de sa dignité. La traite implique personnes de plusieurs nationalités, soumises à différents types d’exploitation (sexuelle, du travail, mendicité, économies illégales), parfois manifestes et facilement identifiables, parfois cachés et camouflés avec le but précis de ne pas être compris et contrés.

Le système italien

L

’Italie est un des pays les plus intéressés par le phénomène de la traite, c’est pourquoi elle a adopté un système d’interventions à l’avant-garde en Europe et dans le monde. Ce système vise à contrer les organisations criminelles et au même temps à garantir protection aux victimes, avec une approche qui met l’individu au centre et qui est direct à sauvegarder les droits humains des victimes.

Citations

  • La République reconnait et garantit les droits inviolables de l’homme.
    de la République ItalienneArt. 2
  • La traite des êtres humains constitue une violation des droits de la personne humaine et une atteinte à la dignité et à l’intégrité de l’être humain.
    Convention du Conseil de l’Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains Préambule
  • Nul ne peut être tenu en esclavage ni en servitude. Nul ne peut être astreint à accomplir un travail forcé ou obligatoire. La traite des êtres humains est interdite.
    Charte des droits fondamentaux de l’Union EuropéenneArt. 5