Le Numéro Gratuit 800 290 290

 

numero_antitratta_orig

Le Numéro gratuit contre la traite a été institué par le Bureau de l’Egalité des Chances dans le 2000, dans le cadre des actions en soutien des victimes de traite prévus par l’Art.18 du Décret Législatif 286/98.

Le Numéro gratuit, anonyme, gratuit et active 24 heures par jour, 365 jours par année, est adressée à toutes les potentielles victimes de traite et exploitation qui ont besoin d’aide, mais aussi aux privées citoyens, aux forces de l’ordre, aux représentants des institutions publiques et privées, aux membres des associations de catégorie du monde du travail qui connaissent des cas d’exploitation ou abuses et qui désirent signaler ou bien apprendre informations majeures sur la thématique. La Station Centrale du Numéro gratuit est gérée par le bureau de protection social et humanitaire de la municipalité de Venise.

Les operateur et opératrices qui y travaillent sont des médiateurs linguistiques et culturels, qui couvre tous les aires linguistiques nécessaires (anglais, espagnol, albanais, roumain, russe, moldave, ukrainien, nigérian, chinois, polonais, portugais e arabe) et permettent ainsi aux victimes de pouvoir s’exprimer dans leur langue maternelle. Cet élément résulte essentiel si l’on considère que, un des facteurs principaux qui empêchent les victimes d’émerger, est le fait qu’elles ne connaissent pas la langue italienne et ils ne peuvent ainsi demander de l’aide ou tout simplement avoir des informations sur les possibilités de sortie de l’exploitation et sur les droits dont elles jouissent.

Les opérateurs sont responsables de filtrer les appels entrants et d’adresser les signalements aux territoires compétents. Ils s’occupent également des activités suivantes:

  • l’évaluation de l’existence des conditions nécessaires à la mise en œuvre des mesures de soutien prévues par la loi italienne sur la question de la traite et de l’exploitation grave;
  • le réception des demande et l’orientation des victime potentielles à propos des possibilités d’aide offertes par le système italien de protection, à partir des droits et des informations sur la législation en vigueur en matière d’immigration, de traite et d’exploitation;
  • la soi-disant «réseautage» des demandes de transfèrement des personnes victimes de traite de la part des sujets actuateur des projets; l’identification des indicateurs qualitatifs et quantitatifs concernant la définition du système de monitorage;
  • le développement d’un système de traitement et collecte des données élaboré pour le Bureau de l’Egalité des Chances;
  • la promotion et la diffusion du Numéro gratuit dans le territoire de compétence, grâce à des campagnes d’information et de sensibilisation, distribution des dépliants en différents langues et l’affichage de panneaux publicitaires sur les services offerts par le Numéro gratuit;
  • la médiation sociale où surgissent les conflits, en particulier dans les quartiers où se forment des comités de citoyens qui se sentent menacés en raison de la présence de mendicité ou de prostitution;
  • la fourniture d’informations grâce à des appels téléphoniques ad hoc, à des personnes engagées dans la prostitution à l’intérieur des maison et plus en général à tous les victimes, afin de transmettre des informations sur les services de sécurité de réseau actives sur le territoire;
  • l’organisation de séminaires d’information et de formation.

 

Menu