47 États membres (http://www.coe.int/it/web/portal/47-members-states )

Le Conseil de l’Europe est la première organisation régionale européenne à être né après la Seconde Guerre mondiale. Le 5 mai 1949 est en fait signé le Traité de Londres qui instituisce le Conseil de l’Europe à l’initiative de dix pays: Belgique, Danemark, France, Irlande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède.

Le Conseil de l’Europe a le mérite d’avoir alimenté les processus de démocratisation dans les pays d’Europe centrale et orientale, à travers la mise en œuvre de programmes spécifiques pour la construction de l’Etat de droit, la diffusion des principes démocratiques et de la réforme subséquente des systèmes juridiques.

Objectifs:

  1. Promotion des droits de l’homme, de la démocratie, de l’Etat de droit;
  2. Promouvoir les droits sociaux et les droits des minorités;
  3. Encourager le développement de l’identité culturelle européenne et le progrès économique et social;
  4. Soutenir la lutte contre toutes les formes de discrimination, l’intolérance, le trafic de drogue, le terrorisme, la corruption et le crime organisé.

Le Conseil de l’Europe supervise la mise en œuvre de la Convention européenne pour la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales (1950) dans les Etats membres. (https://www.coe.int/fr/web/conventions/full-list/-/conventions/treaty/005)

 

Conseil de l’Europe et de la traite des êtres humains

La traite des êtres humains constitue une violation des droits de nombreuses personnes en Europe et au-delà. Elle influe sur la vie.

Le Conseil de l’Europe a adopté en 2005 la Convention sur la lutte contre la traite des êtres humains – Convention de Varsovie (https://www.osservatoriointerventitratta.it/?p=2738 ), entrée en vigueur en 2008. Les objectifs de cette convention sont les suivants:

  • Prévention de la traite des êtres humains;
  • Protection des victimes de la traite;
  • La poursuite des trafiquants;
  • Promouvoir la coordination des actions nationales;
  • La coopération internationale.

Les Pays signataires de la Convention est surveillée par le Groupe d’experts GRETA.

Le Conseil de l’Europe soutient les gouvernements dans la mise en œuvre de cette Convention et formule des recommandations à la suite du processus de surveillance.

Dans ce lien, vous pouvez consulter la brochure en plusieurs langues

 

 

Меню